La greffe de cheveux 3D est-elle une solution à la chute de cheveux ?

Dans votre quête de solutions contre la perte de cheveux, vous avez certainement dû trouver des solutions différentes ; certaines plus invasives que d’autres comme l’utilisation de shampoing particulier, la prise de médicaments, etc. Parmi les solutions les plus radicales ou plutôt invasives, nous pouvons citer la greffe de cheveux, qui consiste à prélever les cheveux d’une zone donneuse à l’arrière des cheveux afin de les réimplanter sur la zone nue. On entend désormais parler de la greffe de cheveux 3D. Nous verrons tout au long de ces lignes ce que c’est et quels en sont les avantages et les inconvénients. Dans le cadre de la réalisation d’une greffe de cheveux https://www.aesthetis-paris.fr/greffe-de-cheveux-paris.html, deux techniques sont principalement utilisées : la FUT, transplantation d’unités folliculaires et la FUE, Extraction d’unités folliculaires. Ces deux procédures ont chacune leurs spécificités et conviennent ou non aux patients selon les cas.

La FUT, Follicular unit Transplantation, en français Transplantation d’unités folliculaires consiste en l’extraction de greffons issus de bandelettes de cheveux extraites à l’arrière de la tête sur la zone donneuse. Ces greffons seront ensuite réimplantés sur la partie chauve de la tête que l’on souhaite soigner. Le principal avantage de cette technique est la rapidité de l’intervention et son principal inconvénient est la longue cicatrice qui va rester à l’arrière de la tête au terme de l’intervention. Avec la FUE, Follicular unit Extraction, extraction d’unités folliculaires, le praticien extrait les greffons un par un sur la couronne capillaire. L’avantage est que la cicatrice n’est pas importante, elle est même invisible à la limite, car cachée par les cheveux autour. Par contre le principal inconvénient est le temps et la maîtrise nécessaires pour prélever et implanter les unités folliculaires l’une après l’autre. Tous les opérateurs du secteur n’ont pas les capacités pour effectuer ces techniques de greffes de cheveux, c’est pour cette raison qu’il est préférable de se tourner vers des experts accumulant de nombreuses années d’expérience et dont la réputation n’est plus à faire.

La greffe de cheveux 3D puisque c’est de cela qu’il est question se base sur la technique FUE. L’intervention se déroule généralement en deux temps et elle est considérée comme invasive du fait de son effet sur le cuir chevelu. En plus, très peu de spécialistes arrivent à l’exécuter exactement comme il se doit. Pour que les résultats soient aussi bons que possible, l’idéal est de subir l’intervention quand on est âgé entre 35 et 40 ans, ainsi, la calvitie est totalement installée. Les personnes à qui l’intervention réussit le mieux sont les personnes à la peau typée avec des cheveux foncés, la cicatrice sera moins perceptible. Les personnes à la peau blanche et aux cheveux bruns auront toujours l’impression d’avoir des cheveux plus clairs, avec des zones clairsemées et une chevelure moins dense. Vous pouvez aussi vous tourner vers la tricopigmentation, en plus de la greffe de cheveux. Il s’agit ici d’une implantation de pigments sur le derme qui donne l’illusion d’avoir une chevelure dense. Cette technique se pratique sur les crânes rasés et permet de camoufler les cicatrices d’une greffe.