Tourisme

Conseil voyage : comment trouver un appartement pas cher au ski ?

Avoriaz

Les vacances d’hiver arrivent à grands pas. Comme beaucoup de personnes, envisagez-vous de dévaler les pentes enneigées lors de cette période ? Vous avez hâte d’enfin pouvoir tâter la poudreuse ? Cependant, cette période correspond à la haute saison au ski, cela signifie la montée des prix en général. L’une des plus importantes hausses de prix concerne particulièrement l’hébergement. Cette ombre au tableau de vos vacances n’est pas des moindres, car il peut atteindre des sommes conséquentes. Pour vous aider à réaliser vos projets de vacances au ski, voici quelques astuces pour trouver un appartement pas cher.

Choisir votre station de ski : louer un appartement à Avoriaz

L’un des plus importants paramètres à prendre en compte pour pouvoir trouver un appartement pas cher, c’est de bien choisir la station de ski. En effet, le prix de location des appartements varie selon les stations choisies. Si vous restez dans l’Hexagone, nombreuses sont les stations de ski. Le choix dépend de la localisation, de la diversité du domaine skiable et des activités hors ski. Pour passer des vacances en famille dans un cadre 100 % nature et profiter de diverses activités comme survoler les hauts sommets en hélicoptère, choisissez la station de ski d’Avoriaz.

Généralement, la location d’appartement à Avoriaz convient à tous les budgets. Que vous souhaitiez y passer un week-end ou plus d’une semaine, le prix des locations est généralement abordable. Cette station se trouve dans la commune de Morzine, en Haute-Savoie. Ouverte en 1966, elle est située à près de 1 800 mètres d’altitude et est située au cœur des domaines des Portes du Soleil.

Effectuer la réservation aussi tôt que possible

Après avoir choisi la station de ski qui vous convient, il est ensuite primordial de faire la réservation. En effet, c’est l’une des importantes choses à faire lors de la préparation des vacances. D’ailleurs, il est fortement conseillé de réserver à l’avance pour pouvoir trouver un appartement pas cher. En effectuant les réservations tôt dans l’année, vous aurez le choix entre les différentes possibilités de location avec des offres beaucoup plus avantageuses. Il est donc conseillé d’effectuer les réservations quelques mois ou 1 mois à l’avance. Durant le mois d’octobre ou le mois de novembre par exemple.

Néanmoins, il est tout à fait possible de trouver des locations à prix cassés en attendant la dernière minute. Les propriétaires peuvent très vite baisser les prix s’ils ne trouvent pas de locataires durant la période des vacances. Cette option est cependant risquée et incertaine.

Partir en groupe

Si vous souhaitez profiter d’un séjour peu onéreux au ski, cherchez un moyen de passer votre séjour à plusieurs. En famille ou avec des groupes d’amis, vous passerez des moments conviviaux. Avec ce type de séjour, vous partagerez également les dépenses qui sont liées à la location. C’est même une occasion de louer un appartement beaucoup plus spacieux. Il est à remarquer que même si vous décidez de partir en groupe, les points mentionnés ci-dessus sont toujours à prendre en compte.

La préparation et la réussite d’un circuit en Iran

Iran

L’Iran est un de ces pays touristiques longtemps coupés du monde. Grâce à son optimisme et sa réouverture aux voyageurs, cette destination garantit un dépaysement total. Afin d’y vivre une expérience inoubliable, il s’avère important de bien préparer cette échappée iranienne. Pour cela, la première chose à faire est de déterminer la date du séjour.

Déterminer le bon moment pour partir en Iran

Les meilleures périodes pour explorer l’Iran se passent au début du printemps, de fin mars à début mai. La saison d’automne, entre mi-septembre à novembre, peut être aussi favorable pour les vacances dans ce pays d’Asie de l’ouest. Ces intervalles sont excellents pour découvrir l’ensemble de cette région riche d’une culture millénaire et d’un raffinement inimitable. Le climat iranien se montre plus clément et les températures sont assez tempérées.

L’Iran est principalement entouré de plateaux et de montagnes et cela joue un rôle primordial vis-à-vis du climat local. Selon la date de leurs séjours, les aventuriers peuvent y passer un été très chaud ou bien un hiver glacial. Durant le Ramadan, le mode de vie local tourne un peu au ralenti. Pourtant, cela n’empêche pas aux touristes de poursuivre leurs activités et découvertes. D’ailleurs, ils peuvent même faire manger dans les restaurants le jour, et le soir s’amuser avec les locaux.

Une destination adaptée aux touristes curieux et ouverts d’esprit

Quelques années après sa levée des sanctions, l’Iran est devenu une destination tendance aux yeux des vacanciers. Malgré ses multiples contradictions, ce pays attire de plus en plus la curiosité des voyageurs ayant l’esprit libre. Au cours d’un circuit en Iran, ils auront en effet le privilège d’explorer toute la richesse culturelle iranienne. À ce propos, les épris d’art et d’histoire de ce fascinant pays y trouveront leur propre bonheur.

Aussi, lors des vacances en Iran, il est possible de faire du ski du côté d’Alborz. Les amateurs de bronzage et du farniente, quant à eux, peuvent faire un tour sur les plages du golfe Persique. La mer Caspienne réserve également d’autres surprises agréables pour les adeptes d’activités nautiques. De plus, ses villes comme Téhéran, Persépolis ou encore la citadelle de Bam valent vraiment le détour. La cité de Bam figure parmi les sites les plus emblématiques de l’Iran.

En ce qui concerne les différentes formalités en Iran

Quelques formalités sont à tenir en compte lors d’un voyage en Iran. Tout d’abord, l’entrée dans ce pays nécessite un visa, à retirer auprès de l’Ambassade de l’Iran à Paris. Sa durée est d’un mois maximum et indique précisément les dates du voyage. Il est à noter que le passeport pour un séjour en Iran ne doit pas contenir de visa israélien. La carte bleue est refusée par les distributeurs de billets iraniens. Il est donc conseillé d’utiliser du liquide pendant le voyage.

En Iran, la gent féminine doit porter des vêtements adéquats qui couvrent l’ensemble de leur corps. Le port d’un pantalon couvert par une tunique, de robes ou de jupes longues est de mise. Dès la descente de l’avion et dans les espaces publics, le cou doit être revêtu de foulard. Celui-ci ne doit pas être enlevé que dans la chambre d’hôtel.

Un séjour riche en détente et plein de vitalité dans les terres sud-africaines

Afrique du Sud

Réputée comme étant un pays riche en écosystème, l’Afrique du Sud est également une destination phare pour les vacanciers qui veulent jouir des moments de bien-être et de santé, grâce à ses innombrables sites, plages et centres de soins traditionnels. Cette nation a beaucoup à donner en ce qui concerne les lieux privilégiés, loin des tapages des grandes villes. Les touristes qui souhaitent se réconcilier avec la nature seront ébahis par le calme et la sérénité des endroits aménagés dans les parcs nationaux sud-africains, notamment dans la réserve naturelle de Kruger. À part les safaris évasifs organisés dans cette localité, ils seront ravis par les services et le confort des gîtes et hébergements à l’intérieur de l’aire protégée. En outre, un large éventail de soins et de relaxation attend les visiteurs à travers les nombreuses agences de thérapies qui se sont établies dans les régions et les villes de l’Afrique du Sud. Ils seront chouchoutés au plus haut point par des professionnels, formés pour satisfaire les moindres désirs des plus exigeants.

Une entente parfaite avec Dame nature dans le parc national de Kruger

Situé dans le nord-est de l’Afrique du Sud, le parc national Kruger est l’itinéraire phare pour se mettre en phase avec le monde sauvage. Les globe-trotters qui souhaitent s’éclipser hors des sentiers battus de la modernité optent sans hésiter pour un safari dans la réserve de Kruger. C’est d’ailleurs la meilleure manière de s’offrir un grand bol d’air frais lors d’un voyage sur mesure en Afrique du Sud. Les visiteurs seront ravis de parcourir les immenses plaines africaines en contemplant une faune et une flore authentique, pour le plaisir des yeux et pour approfondir les connaissances sur le biotope africain.

De plus, il existe plusieurs campements dans le parc national Kruger pour le bonheur des visiteurs qui veulent profiter des paysages ou désireux de passer des instants magiques en couple. Sur place, ils pourront réserver des suites originales ou s’octroyer un emplacement et y établir une tente. Depuis leurs chambres ou leurs bivouacs, ils pourront admirer tranquillement le magnifique coucher du soleil, en attendant la nuit, sous le ciel étoilé des prairies sud-africaines.

Mille et une manières de se faire du bien en Afrique du Sud

À part les randonnées évasives au parc national Kruger, les villégiateurs qui préfèrent les grandes citadelles pourront se rapprocher des agences de thérapies qui ornent les cités et les agglomérations de l’Afrique du Sud. Au Cap entre autres, quelques centres proposent des cures via la vinothérapie. C’est d’ailleurs une pratique devenue tendance dans cette partie de l’Afrique. Il s’agit d’un soin de la peau avec des massages, des gommages utilisant des produits venant des pépins ou des tiges de raisins.

Aux alentours de Johannesburg, les curieux pourront essayer le traitement ayurvédique Shihrodhara, une sorte de thérapie qui se traduit par le versement de l’huile herbale sur le troisième œil, afin d’obtenir une sensation de bien-être. Ce procédé consiste également à améliorer de la circulation sanguine. Il y a aussi des opérateurs locaux qui se déplacent jusqu’aux hôtels des clients pour proposer leurs services. Les abonnés n’auront qu’à se prélasser sur une table, sous leurs vérandas privées pour un massage ultime avec des huiles d’aromathérapie. Sous les mains expertes des praticiens, les vacanciers s’abandonneront dans un relâchement total, dépaysé par le panorama idyllique des verdures sud-africaines.

Quelques bonnes raisons pour mettre le cap sur l’Ouzbékistan lors d’un prochain voyage

Besoin de vivre une expérience euphorisante lors d’un voyage en Asie centrale ? Un petit détour en Ouzbékistan saura sûrement pimenter l’aventure des randonneurs de tous les horizons.

Il faut avouer que cette destination a de quoi impressionner ses visiteurs avec ses incroyables lieux antiques, son riche passé, ses paysages grandioses ou encore sa gastronomie unique. Une fois arrivés dans la fameuse cité de Samarkand, par exemple, les routards seront sans nul doute dépaysés, rien qu’en apercevant le patrimoine architectural de cette ville de la route de la soie. Ce qu’il faut surtout faire, c’est flâner dans cette localité et aller à la rencontre des habitants pour en apprendre davantage sur les traditions locales, leurs civilisations et religions. Pendant la promenade dans la vieille « Cité turquoise », les amateurs d’œuvre d’art verront également de belles mosaïques et faïences qui témoignent de la présence de nombreux artistes sur ce territoire autrefois.

Entretemps, ils auront une idée de l’ambiance qui régnait dans cette contrée du temps d’Alexandre le Grand, de Gengis Khan et de Tamerlan.

Assister à la fête nationale Navruz pour une immersion culturelle

Un voyage en Ouzbékistan n’est pas seulement limité aux visites touristiques ou aux randonnées en pleine nature. Cette expérience permet aux étrangers de s’immerger totalement dans la culture ouzbèke. Les vacanciers pourront, alors, organiser un séjour dans ce pays pour assister à un évènement particulier et découvrir les us et coutumes des habitants. Ils auront la possibilité d’y aller aux environs du 21 mars de chaque année pour célébrer avec les autochtones la fête nationale Navruz. Symbole de la renaissance de la nature et du début du Nouvel An chez les peuples venant de l’Asie centrale, celle-ci a une grande importance pour les Ouzbèks. Elle donne à tous les membres de la famille l’occasion de se retrouver et de se mettre dans l’ambiance.

Pour les passionnés de gastronomie, c’est surtout un moment idéal pour goûter les plats typiques du pays, à savoir le célèbre « pilaf » et le « sumalak ». Par ailleurs, les amateurs d’animation auront aussi l’opportunité de se divertir et suivre des jeux traditionnels, des représentations théâtrales ou des spectacles de rue.

Arpenter les sites montagnards ouzbeks

Lors d’une escapade en Ouzbékistan, les estivants auront l’occasion d’enrichir leur séjour par un circuit de quelques jours dans le « cercle de Beldersay ». Accessible depuis la ville de Tachkent, cet endroit est si verdoyant qu’il invitera sans nul doute les voyageurs à s’adonner à la randonnée en pleine nature. Caractérisée par des montagnes et des paysages de toute beauté, cette partie du pays abrite aussi des hôtels confortables et bien équipés. Cela permettra aux touristes de passer un pur moment de détente loin du tumulte des zones citadines ouzbèkes et de réaliser des activités divertissantes. Effectivement, Beldersay est réputé pour sa piste de ski à seulement 75 km de Tachkent.

En hiver, ce lieu reçoit beaucoup de visiteurs locaux et étrangers pour pratiquer du sport de glisse, tandis qu’en été, ses vastes prairies accueillent ceux qui sont à la recherche d’un bon coin pour faire du pique-nique ou de la marche.

Phnom Kulen, une montagne qui vaut le détour

phnom-kulen-national-park-300x199

Une virée vers la montagne Phnom Kulen permet aux touristes de percer la véritable source de l’identité khmère. Ce lieu est considéré par les locaux comme le plus sacré du Cambodge et pour le comprendre, il faut s’y rendre directement. Pour cela, la randonnée pédestre reste un excellent moyen permettant d’explorer en famille ou entre amis ce massif de 487 m d’altitude. Il se situe au nord-est du parc archéologique d’Angkor et contient plusieurs sources de rivières qui baignent l’ensemble du site. Les avantages offerts par la situation géographique de ce plateau contribuent largement à sa réputation de lieu historique incontournable du royaume khmer. En effet, il possède plusieurs vestiges archéologiques qui valent vraiment le détour lors d’un séjour au Cambodge. Par exemple, une promenade au sommet de la montagne Phnom Kulem mène à la découverte d’un petit temple qui abrite un grand bouddha couché. Ce dernier est directement sculpté dans le gré et présente de fortes influences de l’art de Dvaravati.

Tour d’horizon vers la rivière aux mille lingas

Tout au long du parcours vers la montagne sacrée de Phnom Kulen, les aventuriers peuventdéjà apprécier la beauté des paysages offrant une magnifique vue sur la forêt située à un niveau plus bas parsemée de collines et vallons. Une fois arrivée sur le vaste plateau au sommet, une première halte à la rivière aux mille lingas est de mise. C’est là que les visiteurs vont découvrir que Phnom Kulen abrite la plus grande réserve d’eau de la région angkorienne. Aussi, la rivière Siem Reap prend sa source dans ce même endroit où les Khmers ont conçu manuellement un lit de lingas qui tapissent le fond de l’eau. Cesmonolithes circulaires miniatures et bombés représentent la forme du phallus masculin, vénéré dans les croyances khmères. Au cours d’un séjour en Asie pour réaliser par exemple une voyage de noces, parcourir cette rivière est tout simplement agréable. Les habitants etles étrangers en profitent pour faire une sortie au bord de l’eau. Pendant cette excursion en  plein air, ils auront le privilège de découvrir un humble sentier caché regorgeant un point d’eau, tout petit et peu profond. La légende raconte que le roi lépreux a été guéri par l’eau de cette source. Voilà pourquoi les natifs considèrent ce lieu comme le plus sacré du pays.

Wat Preah Ang Thom, un petit village niché au cœur de la montagne
sacrée

La balade au travers de la montagne sacrée Phnom conduit les visiteurs dans un charmant village appelé Wat Preah Ang Thom. Ce dernier se caractérise par son marché local en raison de la diversité des produits proposés par les commerçants. En effet, on aperçoit sur les étals plusieurs racines médicinales ainsi que des peaux et os d’animaux. Ces composants sont utilisés par les habitants pour guérir plusieurs maladies, parfois mortelles. En s’aventurant au cœur du marché, les voyageurs rencontreront ainsi de petits marchands ambulants qui vendent ces traitements médicinaux. Ces soins ancestraux, brûlés et préparés selon une recette khmère bien préservée, sont souvent vendus avec une bouteille contenant le sang de l’animal sacrifié. Par ailleurs, ce village abrite un site religieux dominé par une grande statue de Shiva qu’il faut découvrir absolument le temps d’un voyage au Cambodge.

Louez un hôtel de luxe à Marrakech pour participer à l’ultra trail Atlas

hotel Marrakech

Chaque année, de nombreuses activités sont organisées au Maroc, principalement dans la ville de Marrakech. Ces activités permettent en général de trouver son compte quelle que soit l’exigence que l’on a. ceux qui viennent à Marrakech pour faire du sport et découvrir les paysages seront comblés, pareil pour ceux qui veulent se détendre, paresser toute la journée, et profiter des plats locaux. Parmi les activités qui existent dans la région et qui sont appréciées des touristes, nous pouvons citer l’ultra trail de l’Atlas Toubkal. Ce trail est assez différent des autres, de différentes façons. L’utat se déroule à une certaine altitude, à environ 2600m de hauteur au départ et les participants ont droit à des passages à 3000, voire 3500 m d’altitude. Il est important également de préciser que le terrain est assez technique, donc nécessite une certaine expérience dans le domaine. Ce trail est une raison suffisante pour beaucoup de touristes, pour venir louer un hôtel de luxe à Marrakech sur le site http://www.geoploria.com/afrique/expedition-maroc/hotel-luxe-sultana-marrakech.html.

Le Toubkal est un massif assez difficile d’accès, où on a rapidement l’impression d’être isolé du monde. Pourtant on peut y vivre une grande aventure sportive, associée à une expérience humaine exceptionnelle. Les épreuves proposées aux participants sont constituées d’itinéraires qui incluent des villages berbères, ce qui permet aux populations locales de rencontrer les étrangers et de partager leur culture. Les participants ont accès à un village éphémère qui leur permet de se côtoyer pendant les 5 jours que dure la compétition et de créer des liens entre eux, pour un partage d’expérience et d’émotions. Les participants peuvent découvrir, par ce moyen, un nouveau continent, un paysage atypique et surtout une culture attachante. Autant de raisons valables de sortir de son hôtel de luxe à Marrakech pour assister à l’UTAT.

Nombreux sont les candidats qui ont admis être revenus transformés de cette aventure. L’ultra trail est une compétition accessible à un grand nombre de personnes, alors vous aussi vous pouvez louer une chambre d’hôtel de luxe à Marrakech et vous inscrire à cette activité. Il faut tout de même savoir que l’UTAT 105 km n’est pas à la portée de tout le monde, seulement aux coureurs qui ont déjà participé à une épreuve d’ultra trail. Cela se justifie par le fait que l’UTAT est organisé dans un environnement de montagne assez difficile et dont l’accès n’est pas aisé. Pour y participer, il faut être capable de supporter de longues heures de marche et d’effort physique à haute altitude, l’organisation doit donc être sure que tous les participants sont aptes à subir ces épreuves.

Louer un hôtel à Dakhla pour découvrir le surf-casting

Voyage Dakhla

La ville de Dakhla dans la région du même nom est une région qui se trouve dans le sud du Maroc. La région est encore peu connue, mais de toute évidence elle s’avère être un modèle en termes de tourisme et d’environnement au Maroc. Les passionnés d’activités nautiques se retrouvent parfaitement à Dakhla, car c’est le lieu de rencontres des surfeurs, mais aussi de ceux qui aiment pratiquer la pêche. Parmi les techniques de pêche qui sont pratiquées et appréciées à Dakhla, nous pouvons citer le surf-casting. Avant de vous lancer dans la location d’un hotel sur le site http://www.hotel-buenavista-dakhla.com/à Dakhla pour faire du surf-casting, il faudrait savoir ce que c’est. Nous ferons le tour de cette activité dans cet article, afin de découvrir quelles en sont les particularités.

C’est quoi le surf-casting à Dakhla ?

S’il faut se lancer dans une traduction littérale du mot, « surf-casting » est un mot anglais qui signifie « jeter dans la vague ». Cette technique de pêche est pratiquée depuis le bord et elle consiste à lancer son hameçon avec un appât lesté dessus, par-delà les vagues. La situation idéale est de lancer son hameçon à une centaine de mètres, à peu près derrière la troisième vague, afin d’atteindre la zone où se trouvent les plus gros poissons. Les pêcheurs expérimentés peuvent lancer leur hameçon jusqu’à 160 mètres et parfois plus. Toutefois, les moins professionnels ne doivent pas s’inquiéter, un lancer à 20 mètres donne déjà des résultats intéressants. Le surf-casting est une technique de pêche assez ludique qui reste quand même complexe, il faut disposer du bon matériel, bien connaitre les marées, avoir du doigté et de la puissance dans ses gestes. Alors si vous louez un hôtel à Dakhla pour faire du surf-casting, entourez-vous de professionnels pour vous guider.

Avant de vous lancer dans le surf-casting, vous aurez besoin d’avoir ces quelques astuces. Tout d’abord, il faut savoir que tous les spots sont adaptés pour la pratique du surf-casting, mais certains sont plus intéressants que d’autres. Les fosses, les estuaires, les roches, les parcs à huîtres ou encore les épaves sont d’assez bons lieux pour ce type de pêche. L’idéal est d’avoir des lieux où le relief du fond varie. Ce sont des zones où on retrouve de nombreux petits poissons ce qui attire également les plus gros poissons. La pêche en surf-casting est assez semblable à toute pêche en mer, il faut s’adapter aux changements de la nature : le vent, la marée, le climat, etc.

Faire un trekking en Islande peut être aussi palpitant qu’au Maroc

trekking au maroc

L’Islande regorge de lieux que l’on peut prendre plaisir à découvrir durant un trekking ou une randonnée sur le site Aventure Berbere . Dans cet article, nous parlerons surtout des cascades qui méritent le coup d’œil dans ce petit pays d’Europe. Autant vous prenez plaisir à découvrir les montagnes et les petits villages au cours d’un trekking au Maroc, autant vous prendrez plaisir à découvrir ces cascades. Précisons d’abord que « Foss » est un mot d’origine islandaise qui est utilisé pour identifier les chutes d’eau dans les guides ou même sur les cartes. Chaque cascade présente ses particularités, elles ne sont pas toutes les mêmes et augmenteront encore plus l’intérêt que vous pourrez leur porter. Commençons par les Gulfoss, ce sont les cascades les plus infernales. Ces chutes d’eau mesurent 32 m de haut, elles sont réputées assez explosives et complexes. Les eaux de la rivière coulent en paliers successifs dans un passage de petites largeurs qui fissurent le plateau basaltique.

Lorsque le temps est beau, le goulet du canyon est embelli par un magnifique arc-en-ciel, qui vaut au canyon le nom de « chute d’or ». Pour arriver aux Gulfoss, il faut passer par la route 36 qui se situe à environ 20 kilomètres après Geysir. Il est important de préciser que si vous ne possédez pas un 4×4, vous aurez du mal à passer par là. À défaut de faire un trekking au Maroc, vous pourrez vous rendre en Islande pour découvrir Seljalandsfoss. Ce sont les chutes les plus accessibles du pays. S’élevant à 40 m de hauteur, cette chute d’eau est la seule en Islande derrière laquelle on peut marcher. En effet derrière la chute d’eau, un sentier est aménagé et permet d’en faire le tour. Pour profiter du « voyage », il est préférable d’avoir un équipement de pluie.

Seljalandsfoss se trouve au sud de l’Islande, plus exactement sur la route 1. Une autre cascade qui mérite le déplacement, tout autant que les canyons que vous pourrez découvrir lors d’un trekking au Maroc, c’est Morsárfoss. Elle est réputée pour être la cascade la plus inaccessible et la plus haute. Elle compte parmi les cascades les plus jeunes de l’île, elle a été découverte en 2007, dissimulée au cœur de la langue glaciaire du Morsárjökull qui se trouve au sud du glacier Vatnajökull. Avant de pouvoir découvrir cette cascade de loin, il faut marcher pendant 6 heures et compter deux jours de randonnée pour arriver à sa base.

Quelles questions faut-il se poser quand on veut louer ou acheter un logement à Marrakech ?

marrakech

En règle générale, l’achat d’un bien immobilier, que ce soit à Marrakech ou ailleurs voir aussi sur http://blogmarrakech.webnode.fr/, semble être une belle idée pour la plupart des personnes vis-à-vis de la location. Pourtant entre l’idée et sa concrétisation, il y a un grand pas, particulièrement lorsque le futur acquéreur rencontre des contraintes liées au financement. Toutefois, si vous avez la certitude de vouloir faire aboutir ce projet, posez-vous les bonnes questions afin de vous rassurer de la maturité de votre réflexion et de son bien fondé. Avant l’acquisition d’un bien immobilier, il faudrait premièrement considérer son statut professionnel et vous projeter dans l’avenir au cas où vous prévoyez par exemple de fonder une famille. Pour que votre investissement soit rentable, pensez à acheter une maison à proximité de votre lieu de travail si ce dernier est stable et à long terme. Demandez-vous aussi pendant combien de temps vous allez occuper le futur logement.

Sur le plan financier, vous devez avoir la capacité d’acquérir ou de rembourser votre acquisition, posez-vous les questions suivantes : de quel budget disposez-vous ? Est-ce que ce budget vous permet de rembourser le prêt du logement que vous souhaitez acquérir? Ce budget permet-il de payer une location ? Faites une évaluation qui vous permettra de mieux comparer les deux possibilités. Il est surtout important de savoir pour quelles raisons on se lance dans ce projet. Certains acquièrent des biens immobiliers pour constituer un patrimoine, pendant que d’autres achètent pour revendre et réaliser une plus-value. Dans le cas d’une revente, il est important de connaître le marché de l’immobilier et ses prévisions à Marrakech et ailleurs, avant de vous lancer. Si vous êtes un bricoleur et que vous avez des exigences particulières, préférez un achat, parce qu’il vous sera difficile d’effectuer certains travaux en tant que locataire.

Le lieu de la location ou de l’achat influence fortement la valeur des biens immobiliers. Dans les grandes villes comme Casablanca ou Marrakech par exemple, les loyers seront plus élevés, ainsi avec le temps vous réaliserez que vous avez beaucoup dépensé dans la location. Pourtant un propriétaire a dépensé les mêmes montants pour obtenir son bien. Rapprochez-vous de votre banquier pour évaluer les deux options, parce qu’il ya une différence entre les mensualités d’un loyer et celles d’un prêt immobilier. Étudiez donc les taux d’intérêt et d’épargne des différentes options. S’il s’agit d’une acquisition, il serait profitable pour vous que le bien à acquérir prenne de la valeur avec le temps.