Quelques bonnes raisons pour mettre le cap sur l’Ouzbékistan lors d’un prochain voyage

Besoin de vivre une expérience euphorisante lors d’un voyage en Asie centrale ? Un petit détour en Ouzbékistan saura sûrement pimenter l’aventure des randonneurs de tous les horizons.

Il faut avouer que cette destination a de quoi impressionner ses visiteurs avec ses incroyables lieux antiques, son riche passé, ses paysages grandioses ou encore sa gastronomie unique. Une fois arrivés dans la fameuse cité de Samarkand, par exemple, les routards seront sans nul doute dépaysés, rien qu’en apercevant le patrimoine architectural de cette ville de la route de la soie. Ce qu’il faut surtout faire, c’est flâner dans cette localité et aller à la rencontre des habitants pour en apprendre davantage sur les traditions locales, leurs civilisations et religions. Pendant la promenade dans la vieille « Cité turquoise », les amateurs d’œuvre d’art verront également de belles mosaïques et faïences qui témoignent de la présence de nombreux artistes sur ce territoire autrefois.

Entretemps, ils auront une idée de l’ambiance qui régnait dans cette contrée du temps d’Alexandre le Grand, de Gengis Khan et de Tamerlan.

Assister à la fête nationale Navruz pour une immersion culturelle

Un voyage en Ouzbékistan n’est pas seulement limité aux visites touristiques ou aux randonnées en pleine nature. Cette expérience permet aux étrangers de s’immerger totalement dans la culture ouzbèke. Les vacanciers pourront, alors, organiser un séjour dans ce pays pour assister à un évènement particulier et découvrir les us et coutumes des habitants. Ils auront la possibilité d’y aller aux environs du 21 mars de chaque année pour célébrer avec les autochtones la fête nationale Navruz. Symbole de la renaissance de la nature et du début du Nouvel An chez les peuples venant de l’Asie centrale, celle-ci a une grande importance pour les Ouzbèks. Elle donne à tous les membres de la famille l’occasion de se retrouver et de se mettre dans l’ambiance.

Pour les passionnés de gastronomie, c’est surtout un moment idéal pour goûter les plats typiques du pays, à savoir le célèbre « pilaf » et le « sumalak ». Par ailleurs, les amateurs d’animation auront aussi l’opportunité de se divertir et suivre des jeux traditionnels, des représentations théâtrales ou des spectacles de rue.

Arpenter les sites montagnards ouzbeks

Lors d’une escapade en Ouzbékistan, les estivants auront l’occasion d’enrichir leur séjour par un circuit de quelques jours dans le « cercle de Beldersay ». Accessible depuis la ville de Tachkent, cet endroit est si verdoyant qu’il invitera sans nul doute les voyageurs à s’adonner à la randonnée en pleine nature. Caractérisée par des montagnes et des paysages de toute beauté, cette partie du pays abrite aussi des hôtels confortables et bien équipés. Cela permettra aux touristes de passer un pur moment de détente loin du tumulte des zones citadines ouzbèkes et de réaliser des activités divertissantes. Effectivement, Beldersay est réputé pour sa piste de ski à seulement 75 km de Tachkent.

En hiver, ce lieu reçoit beaucoup de visiteurs locaux et étrangers pour pratiquer du sport de glisse, tandis qu’en été, ses vastes prairies accueillent ceux qui sont à la recherche d’un bon coin pour faire du pique-nique ou de la marche.

Allez à la découverte de la gastronomie libanaise

restaurant libanais

Le Liban est un pays qui voit se croiser de nombreuses cultures autant sur le plan culinaire que sur le plan intellectuel. La gastronomie de chacun des territoires qui composent le pays est le miroir de la culture locale et des populations sur place. La cuisine libanaise est riche en hors-d’œuvre, des viandes, de kebbés, de ragoûts et de plats végétariens qui sont consommés tous les jours par les familles. En vous rendant dans un restaurant libanais , vous pourrez découvrir de nombreux mets, dont des salades très réputées comme le Tabboulé ou encore le Fattouche. Vous pourrez aussi déguster les soupes et légumes farcis avec des feuilles de vigne farcies. Le poisson est un aliment assez rare dans la gastronomie libanaise, malgré la taille importante du littoral qui fait plus de 220 km. On retrouve tout de même deux principaux mets avec du poisson, notamment le Samké Harra qui est du poisson épicé et le siyadiyé qui est du poisson avec du riz. Les deux recettes sont originaires de Tripoli.

Au Liban, le petit déjeuner traditionnel est généralement une manouché de thym. La manouché est une galette à base de thym associée à de l’huile végétale et cuite au four. Ce repas est parfois accompagné de pain libanais et de labné avec de l’huile d’olive. Certains prennent également des tomates, des concombres et des tomates au petit déjeuner. Les plus anciens ont leurs habitudes dans les fouwels, petites échoppes spécialisées dans la préparation de hommos et de fèves appelées fouls. Ce sont des aliments qu’ils peuvent manger dès 6 heures du matin. Les déjeuners libanais sont plutôt copieux. Ils sont composés de ragoût avec du riz aux vermicelles. On retrouve plusieurs sortes de ragoûts, les pommes de terre, les haricots verts à l’huile, le ragoût de courgettes, les cornes grecques à la tomate, les fèves vertes au riz, ou le chapelet de Darwiche que l’on appelle en Libanais masbaht el-Darwiche. Quelques fois au déjeuner on prend aussi de la purée de lentilles, des soupes de lentilles, du blé concassé à la viande ou à la tomate.

Les Kebbés sont parfois faits au four, en boulettes ou trempé dans du yaourt. Le Kebbé de viande est la version la plus classique du Kebbé. C’est un mélange de viande de mouton, d’oignons et de bourgoul. On trouve aussi des Kebbés végétariens à base de potiron, de farine ou de pommes de terre. Après les repas les Libanais prennent des fruits, du pain avec de la confiture ou des desserts à base de lait comme la mouhalabiyé ou l’achtalivé. Les principales pâtisseries libanaises sont faites à base de farine, d’huile végétale, de lait et de sucre. Ces dernières sont souvent parfumées à la fleur de rose ou d’oranger. Elles nécessitent un certain savoir-faire.

Phnom Kulen, une montagne qui vaut le détour

phnom-kulen-national-park-300x199

Une virée vers la montagne Phnom Kulen permet aux touristes de percer la véritable source de l’identité khmère. Ce lieu est considéré par les locaux comme le plus sacré du Cambodge et pour le comprendre, il faut s’y rendre directement. Pour cela, la randonnée pédestre reste un excellent moyen permettant d’explorer en famille ou entre amis ce massif de 487 m d’altitude. Il se situe au nord-est du parc archéologique d’Angkor et contient plusieurs sources de rivières qui baignent l’ensemble du site. Les avantages offerts par la situation géographique de ce plateau contribuent largement à sa réputation de lieu historique incontournable du royaume khmer. En effet, il possède plusieurs vestiges archéologiques qui valent vraiment le détour lors d’un séjour au Cambodge. Par exemple, une promenade au sommet de la montagne Phnom Kulem mène à la découverte d’un petit temple qui abrite un grand bouddha couché. Ce dernier est directement sculpté dans le gré et présente de fortes influences de l’art de Dvaravati.

Tour d’horizon vers la rivière aux mille lingas

Tout au long du parcours vers la montagne sacrée de Phnom Kulen, les aventuriers peuventdéjà apprécier la beauté des paysages offrant une magnifique vue sur la forêt située à un niveau plus bas parsemée de collines et vallons. Une fois arrivée sur le vaste plateau au sommet, une première halte à la rivière aux mille lingas est de mise. C’est là que les visiteurs vont découvrir que Phnom Kulen abrite la plus grande réserve d’eau de la région angkorienne. Aussi, la rivière Siem Reap prend sa source dans ce même endroit où les Khmers ont conçu manuellement un lit de lingas qui tapissent le fond de l’eau. Cesmonolithes circulaires miniatures et bombés représentent la forme du phallus masculin, vénéré dans les croyances khmères. Au cours d’un séjour en Asie pour réaliser par exemple une voyage de noces, parcourir cette rivière est tout simplement agréable. Les habitants etles étrangers en profitent pour faire une sortie au bord de l’eau. Pendant cette excursion en  plein air, ils auront le privilège de découvrir un humble sentier caché regorgeant un point d’eau, tout petit et peu profond. La légende raconte que le roi lépreux a été guéri par l’eau de cette source. Voilà pourquoi les natifs considèrent ce lieu comme le plus sacré du pays.

Wat Preah Ang Thom, un petit village niché au cœur de la montagne
sacrée

La balade au travers de la montagne sacrée Phnom conduit les visiteurs dans un charmant village appelé Wat Preah Ang Thom. Ce dernier se caractérise par son marché local en raison de la diversité des produits proposés par les commerçants. En effet, on aperçoit sur les étals plusieurs racines médicinales ainsi que des peaux et os d’animaux. Ces composants sont utilisés par les habitants pour guérir plusieurs maladies, parfois mortelles. En s’aventurant au cœur du marché, les voyageurs rencontreront ainsi de petits marchands ambulants qui vendent ces traitements médicinaux. Ces soins ancestraux, brûlés et préparés selon une recette khmère bien préservée, sont souvent vendus avec une bouteille contenant le sang de l’animal sacrifié. Par ailleurs, ce village abrite un site religieux dominé par une grande statue de Shiva qu’il faut découvrir absolument le temps d’un voyage au Cambodge.

Louez un hôtel de luxe à Marrakech pour participer à l’ultra trail Atlas

hotel Marrakech

Chaque année, de nombreuses activités sont organisées au Maroc, principalement dans la ville de Marrakech. Ces activités permettent en général de trouver son compte quelle que soit l’exigence que l’on a. ceux qui viennent à Marrakech pour faire du sport et découvrir les paysages seront comblés, pareil pour ceux qui veulent se détendre, paresser toute la journée, et profiter des plats locaux. Parmi les activités qui existent dans la région et qui sont appréciées des touristes, nous pouvons citer l’ultra trail de l’Atlas Toubkal. Ce trail est assez différent des autres, de différentes façons. L’utat se déroule à une certaine altitude, à environ 2600m de hauteur au départ et les participants ont droit à des passages à 3000, voire 3500 m d’altitude. Il est important également de préciser que le terrain est assez technique, donc nécessite une certaine expérience dans le domaine. Ce trail est une raison suffisante pour beaucoup de touristes, pour venir louer un hôtel de luxe à Marrakech sur le site http://www.geoploria.com/afrique/expedition-maroc/hotel-luxe-sultana-marrakech.html.

Le Toubkal est un massif assez difficile d’accès, où on a rapidement l’impression d’être isolé du monde. Pourtant on peut y vivre une grande aventure sportive, associée à une expérience humaine exceptionnelle. Les épreuves proposées aux participants sont constituées d’itinéraires qui incluent des villages berbères, ce qui permet aux populations locales de rencontrer les étrangers et de partager leur culture. Les participants ont accès à un village éphémère qui leur permet de se côtoyer pendant les 5 jours que dure la compétition et de créer des liens entre eux, pour un partage d’expérience et d’émotions. Les participants peuvent découvrir, par ce moyen, un nouveau continent, un paysage atypique et surtout une culture attachante. Autant de raisons valables de sortir de son hôtel de luxe à Marrakech pour assister à l’UTAT.

Nombreux sont les candidats qui ont admis être revenus transformés de cette aventure. L’ultra trail est une compétition accessible à un grand nombre de personnes, alors vous aussi vous pouvez louer une chambre d’hôtel de luxe à Marrakech et vous inscrire à cette activité. Il faut tout de même savoir que l’UTAT 105 km n’est pas à la portée de tout le monde, seulement aux coureurs qui ont déjà participé à une épreuve d’ultra trail. Cela se justifie par le fait que l’UTAT est organisé dans un environnement de montagne assez difficile et dont l’accès n’est pas aisé. Pour y participer, il faut être capable de supporter de longues heures de marche et d’effort physique à haute altitude, l’organisation doit donc être sure que tous les participants sont aptes à subir ces épreuves.

Louer un hôtel à Dakhla pour découvrir le surf-casting

Voyage Dakhla

La ville de Dakhla dans la région du même nom est une région qui se trouve dans le sud du Maroc. La région est encore peu connue, mais de toute évidence elle s’avère être un modèle en termes de tourisme et d’environnement au Maroc. Les passionnés d’activités nautiques se retrouvent parfaitement à Dakhla, car c’est le lieu de rencontres des surfeurs, mais aussi de ceux qui aiment pratiquer la pêche. Parmi les techniques de pêche qui sont pratiquées et appréciées à Dakhla, nous pouvons citer le surf-casting. Avant de vous lancer dans la location d’un hotel sur le site http://www.hotel-buenavista-dakhla.com/à Dakhla pour faire du surf-casting, il faudrait savoir ce que c’est. Nous ferons le tour de cette activité dans cet article, afin de découvrir quelles en sont les particularités.

C’est quoi le surf-casting à Dakhla ?

S’il faut se lancer dans une traduction littérale du mot, « surf-casting » est un mot anglais qui signifie « jeter dans la vague ». Cette technique de pêche est pratiquée depuis le bord et elle consiste à lancer son hameçon avec un appât lesté dessus, par-delà les vagues. La situation idéale est de lancer son hameçon à une centaine de mètres, à peu près derrière la troisième vague, afin d’atteindre la zone où se trouvent les plus gros poissons. Les pêcheurs expérimentés peuvent lancer leur hameçon jusqu’à 160 mètres et parfois plus. Toutefois, les moins professionnels ne doivent pas s’inquiéter, un lancer à 20 mètres donne déjà des résultats intéressants. Le surf-casting est une technique de pêche assez ludique qui reste quand même complexe, il faut disposer du bon matériel, bien connaitre les marées, avoir du doigté et de la puissance dans ses gestes. Alors si vous louez un hôtel à Dakhla pour faire du surf-casting, entourez-vous de professionnels pour vous guider.

Avant de vous lancer dans le surf-casting, vous aurez besoin d’avoir ces quelques astuces. Tout d’abord, il faut savoir que tous les spots sont adaptés pour la pratique du surf-casting, mais certains sont plus intéressants que d’autres. Les fosses, les estuaires, les roches, les parcs à huîtres ou encore les épaves sont d’assez bons lieux pour ce type de pêche. L’idéal est d’avoir des lieux où le relief du fond varie. Ce sont des zones où on retrouve de nombreux petits poissons ce qui attire également les plus gros poissons. La pêche en surf-casting est assez semblable à toute pêche en mer, il faut s’adapter aux changements de la nature : le vent, la marée, le climat, etc.

Faire un trekking en Islande peut être aussi palpitant qu’au Maroc

trekking au maroc

L’Islande regorge de lieux que l’on peut prendre plaisir à découvrir durant un trekking ou une randonnée sur le site Aventure Berbere . Dans cet article, nous parlerons surtout des cascades qui méritent le coup d’œil dans ce petit pays d’Europe. Autant vous prenez plaisir à découvrir les montagnes et les petits villages au cours d’un trekking au Maroc, autant vous prendrez plaisir à découvrir ces cascades. Précisons d’abord que « Foss » est un mot d’origine islandaise qui est utilisé pour identifier les chutes d’eau dans les guides ou même sur les cartes. Chaque cascade présente ses particularités, elles ne sont pas toutes les mêmes et augmenteront encore plus l’intérêt que vous pourrez leur porter. Commençons par les Gulfoss, ce sont les cascades les plus infernales. Ces chutes d’eau mesurent 32 m de haut, elles sont réputées assez explosives et complexes. Les eaux de la rivière coulent en paliers successifs dans un passage de petites largeurs qui fissurent le plateau basaltique.

Lorsque le temps est beau, le goulet du canyon est embelli par un magnifique arc-en-ciel, qui vaut au canyon le nom de « chute d’or ». Pour arriver aux Gulfoss, il faut passer par la route 36 qui se situe à environ 20 kilomètres après Geysir. Il est important de préciser que si vous ne possédez pas un 4×4, vous aurez du mal à passer par là. À défaut de faire un trekking au Maroc, vous pourrez vous rendre en Islande pour découvrir Seljalandsfoss. Ce sont les chutes les plus accessibles du pays. S’élevant à 40 m de hauteur, cette chute d’eau est la seule en Islande derrière laquelle on peut marcher. En effet derrière la chute d’eau, un sentier est aménagé et permet d’en faire le tour. Pour profiter du « voyage », il est préférable d’avoir un équipement de pluie.

Seljalandsfoss se trouve au sud de l’Islande, plus exactement sur la route 1. Une autre cascade qui mérite le déplacement, tout autant que les canyons que vous pourrez découvrir lors d’un trekking au Maroc, c’est Morsárfoss. Elle est réputée pour être la cascade la plus inaccessible et la plus haute. Elle compte parmi les cascades les plus jeunes de l’île, elle a été découverte en 2007, dissimulée au cœur de la langue glaciaire du Morsárjökull qui se trouve au sud du glacier Vatnajökull. Avant de pouvoir découvrir cette cascade de loin, il faut marcher pendant 6 heures et compter deux jours de randonnée pour arriver à sa base.

Pourquoi acheter une villa à Marrakech

vente villa a Marrakech

Marrakech est un rêve que l’on fait souvent sous la grisaille, le ciel perpétuellement plombé, le métro bondé et la SNCF en déroute. Dans le rêve, la première image qui nous vienne est peut-être celle de palmiers élancés qui ondulent doucement sous un ciel tellement bleu qu’il parait irréel. Il est bon de savoir qu’un rêve peut se réaliser, avec Cotemedina c’est possible et cela change la vie.

Un premier voyage dans la perle du sud permet de faire un repérage de l’ambiance globale, des quartiers qui conviendraient le mieux et des infrastructures que propose la ville. Ce qui frappe peut-être le plus c’est la possibilité de trouver un nombre important de type de construction, de style et d’environnement. Il y a la villa dans un domaine avec golf et piscine olympique en plus de la piscine privée, la villa dans une résidence fermée et sécurisée, la villa confidentielle, nichée dans un parc dans la palmeraie ou la villa au pied de l’atlas, dans la fraicheur verdoyante à deux pas d’un village typique et « tous commerces ».
Le style de la villa elle-même peut aller de la maison d’architecte, lignes apurées et sobriété minimaliste à la villa arabo-andalouse avec zellige, tadlakt et plâtre finement ciselé en passant par le charme désuet d’une villa coloniale d’un autre temps. Sans oublier la maison bioclimatique pour les intransigeants de la protection de la planète.

L’avantage d’opter pour Marrakech est aussi économique, pour un prix somme toute raisonnable, les volumes et les espaces n’ont rien de commun avec notre marché immobilier, français, par exemple. Et bien entendu la piscine est une évidence, ici le soleil est omniprésent, le ciel clément et les risques de « mauvais temps » circonscrits à quelques jours dans l’année.
Selon le choix de vie, résider à l’année ou venir en vacances régulièrement, le choix de la maison ne sera peut-être pas le même. Venir de temps en temps et y habiter sont des options différentes. Il sera bon d’y réfléchir et de se faire aider pour déterminer le quartier, l’environnement et le style. Acheter une villa est une décision importante, il ne faut pas se tromper, un professionnel confirmé saura vous orienter dans la forêt des propositions et surtout il sera une garantie supplémentaire de réussir votre acquisition. Un agent immobilier est un partenaire idéal pour se lancer à l’assaut de son rêve.

Quel est l’impact environnemental et sanitaire des pneus en Guadeloupe et ailleurs ?

vos pneus

Les améliorations techniques appliquées sur les pneus ont sans conteste permis d’améliorer la sécurité lors de la conduite et de diminuer les consommations de carburant par les véhicules terrestres. Ce phénomène a évidemment permis de limiter les émissions de gaz nocifs. Les pneus, en Guadeloupe ou ailleurs s’avèrent être aussi des sources importantes de pollution et même d’allergies, surtout pour les personnes présentant une sensibilité accrue au latex ou à des molécules proches. La conséquence la plus observée est l’aggravation de l’asthme ou d’autres allergies par contact comme les dermatites de contact. Le site de Vos pneus vous donne plus d’informations sur les sujets qui touchent aux pneus, leur fabrication, leur commercialisation et leur impact environnemental. Le caoutchouc, naturel ou artificiel doit être rendu plus rigide, plus résistant à la chaleur, plus stable aux ultraviolets, plus résistant aux déformations et au sel de déneigement.

Cette rigidité est rendue possible par l’utilisation d’un treillis métallique et l’association de différentes charges et autres additifs comme certains métaux et du noir de carbone, au caoutchouc. La plupart de ces additifs sont toxiques et écotoxiques, voire même très toxiques comme le zinc, le cadmium, etc. Le sélénium pourrait également poser problème. Le noir de carbone est un métal cancérigène, la preuve en a été faite après des expériences sur des animaux de laboratoire et il l’est aussi pour l’Homme. On l’utilise principalement dans la production des pneus en Guadeloupe et partout dans le monde. Les travailleurs en contact permanent avec le noir de carbone sont soumis à des risques accrus de cancer du poumon, même si on n’a pas encore pu montrer une relation dose effet.

Une étude allemande sur le même sujet n’a pas pu montrer l’augmentation du risque de cancer chez les employés d’une usine. Le problème des pneus en Guadeloupe et ailleurs, est qu’ils s’usent avec le temps et perdent progressivement les matières qui les composent sur les routes. C’est le cas avec le zinc et le cadmium qui se perdent pendant que les véhicules roulent et qui participent de beaucoup à la pollution des routes. À la fin du cycle de vie des pneus, si ces derniers sont abandonnés ou jetés dans une décharge, ils deviennent des déchets non biodégradables que l’on a du mal à recycler. Notons que les pays riches produisent des quantités considérables de pneus, aux États-Unis la production s’élève à environ 285 millions de pneus par an. Les pneus sont source de pollution et d’incendies graves qui produisent des fumées toxiques.

Trouver une maison écologique auprès de votre agence immobilière à Marrakech

immobilier marrakech

Le développement du secteur immobilier associé aux solutions pour résoudre les problèmes actuels de l’environnement a donné naissance à de nouveaux types de logements. Des logements qui consomment moins d’énergie et qui produisent moins de déchets. Les nouveaux programmes immobiliers respectent des normes strictes afin de produire des logements de ce type. En vous rapprochant de votre agence immobilière à Marrakech, vous saurez quels sont les logements ou les programmes qui respectent ces normes « pro-environnement ». Allez voir  https://actuimmobilier.yolasite.com/ qui vous donnera certainement ce genre d’informations. Dans ce contexte, nous retrouvons actuellement ce que l’on appelle les maisons intelligentes.

Que font les maisons intelligentes pour l’écologie ?

Le quotidien de milliers de foyers dans le monde a été changé grâce au concept de maisons intelligentes. Encore appelées domotique, les maisons intelligentes associent les techniques de l’électronique, d’automatisme, de physique du bâtiment, de télécommunications et d’informatique, et les réunissent dans le bâtiment, afin que ces différentes technologies soient en interaction et permettent de centraliser le contrôle des nombreux sous-systèmes et systèmes qui constituent la maison ou l’entreprise. Il s’agit notamment des volets roulants, des portes de garage, des prises électriques, du chauffage, du portail d’entrée, etc. Des maisons de ce genre existent au Maroc et vous pouvez demander conseil à des agences immobilières à Marrakech ou dans les autres villes du Maroc. L’objectif de la domotique est de fournir des solutions techniques afin de répondre aux besoins de confort, de sécurité et de communication que l’on peut avoir dans une maison. Quand on parle de confort, il s’agit principalement de l’éclairage, du chauffage et de l’énergie, tandis que les besoins de communication concernent les signaux visuels ou sonores, les commandes à distance, etc. La domotique peut être retrouvée dans les lieux publics comme les hôtels, etc. La domotique est totalement intégrable, elle peut être associée à un logement déjà construit, qu’il s’agisse d’une villa ou d’un appartement.

Grâce à la domotique, il suffit d’appuyer sur le bouton d’une télécommande, sur une tablette tactile ou sur un smartphone pour allumer le système de chauffage et réguler la température de votre intérieur. Vous pouvez également programmer la mise en marche de la machine à café en fonction de vos heures de réveil ou que la musique que vous appréciez le matin se mette en marche automatiquement à votre réveil, etc. De nombreux exemples qui prouvent que la domotique faciliterait votre vie. L’agence immobilière à Marrakech accompagne les programmes qui proposent ce type de logements. Sur le plan écologique, ce type d’installations permet de suivre en temps réel la consommation d’énergie de votre logement et par la même occasion, vous apprend à mieux la gérer. Avec la domotique, il vous est donc possible de diminuer de manière drastique vos consommations d’énergie, de cesser le gaspillage, surtout en termes de chauffage et d’électricité. Grâce à la domotique, vous ne laisserez plus le chauffage allumé dans une pièce vide, et la lumière ne restera plus allumée dans une pièce non occupée. Autant d’exemples qui montrent comment vous pourrez réduire vos différentes consommations.

État des prix de l’immobilier dans les grandes villes de province en France

immobilier marrakech

De nombreux événements influencent de manière significative le secteur immobilier au maroc http://infos-pratiques-immo.blogspot.com/. Dans les plus grandes villes du pays, on a pu constater des changements au niveau des prix ; tantôt des hausses, tantôt des baisses, selon la ville et selon les conditions qui l’entourent. Dans les grandes villes de province, on observe globalement une hausse des prix. Les villes faisant l’exception sont Montpellier et Toulouse où les prix ont baissé. Pour ce qui est des augmentations, à Lille on observe une baisse de 1,2%, pendant qu’à Bordeaux l’augmentation des prix est de 11,2%. On parle même de surchauffe dans la ville de Bordeaux, qui est en constante hausse, +1,5% en avril et +7,4% depuis le début de l’année 2017. C’est une situation assez inquiétante quand on sait que cela entraîne une perte d’attractivité pour la ville et les ménages perdent également leur pouvoir d’achat du fait des prix qui grimpent.

Pour le moment on ne parle pas de spéculation à Bordeaux, mais il est important de surveiller ce marché qui pourrait être encore plus brûlant dans les mois à venir. Pour un détail des hausses de prix dans les 10 plus grandes villes de France durant le mois d’avril 2017 nous avons : +1,5% à Bordeaux, +0,8% à Lille, +0,6% ) Strasbourg, +0,4% à Paris, +0,3% à Lyon, +0,2% à Nice et Nantes, +0,1% à Marseille et les baisses à Toulouse (-0,1%) et Montpellier (-0,6%). Malgré la hausse que l’on observe, même au niveau des taux, les ménages ayant un bon pouvoir d’achat bénéficient encore de bonnes conditions d’achat lors de leurs transactions. Au mois d’avril par exemple, les taux de crédit immobilier étaient situés entre 1,75% et 1,85% pour les prêts de 20 ans.

Selon les prévisions des experts, cette hausse de taux pourrait atteindre entre 2 et 2,5% au cours du deuxième semestre. Cette hausse n’entame en rien la dynamique en cours sur le marché immobilier français depuis déjà un an. Cette situation permet même aux ménages qui peuvent se le permettre de faire des acquisitions dans des conditions particulièrement favorables. Cela ne les empêche pas de rechercher des biens de qualité, ils ne sont pas disposés à acquérir n’importe quel bien pour bénéficier des taux intéressants. Alors ceux qui ont les possibilités financières, n’hésitez pas à vous intéresser aux offres immobilières, cela pourrait vous porter chance, surtout si vous envisagez un investissement en location saisonnière ou autre utilisation rentable de ce bien.